PIERRE CASIRAGHI PARRAIN DES VOILES DE ST. BARTH RICHARD MILLE

Porte une RM 60-01 Chronographe Flyback Régate

Depuis leur création en 2010, les parrains les plus prestigieux se sont succédé aux Voiles de St. Barth

Richard Mille en associant leur nom à l’évènement : Patrick Demarchelier, Jimmy Buffett, Sir Peter Harrison, Jim Swartz, Jean Todt et Gérard Saillant, Loïck Peyron, Ken Read, Lionel Péan et Alessandra Sublet. Le parrain de cette dixième édition sera Pierre Casiraghi, membre de la famille princière monégasque, marin émérite autant que passionné.

VDSB2018_10Jules Langeard_RichardMille

La prochaine édition des Voiles de St. Barth Richard Mille, du 14 au 20 avril prochain, aura assurément une saveur particulière puisque François Tolède, Luc Poupon et leurs équipes ont naturellement prévu de rendre l’évènement toujours plus exceptionnel pour ce cru anniversaire. « Nous souhaitons qu’il soit un succès malgré le phénomène Irma qui a bien secoué les Antilles, en septembre 2017. Nous espérons, en effet, accueillir 80 équipages et sommes optimistes puisqu’à ce jour nous comptons déjà une cinquantaine de préinscrits, parmi lesquels un certain nombre de nouveaux bateaux », se réjouit le directeur de l’organisation, éminemment fier d’avoir à ses côtés Pierre Casiraghi, vice-président du Yacht Club de Monaco et partenaire Richard Mille.

Un marin plein d’audace et de projets

«Je ne pouvais vraiment pas refuser pareil honneur : naviguer, séjourner à Saint-Barth, tout en étant le parrain. J’ai beaucoup entendu parler de l’île et de l’évènement mais sans y être jamais venu. C’est une très belle occasion et j’ai hâte d’y être !

Je naviguerai sur le Maxi 72 Sorcha, participerai toute la semaine aux régates, et j’espère qu’on arrivera à faire de bons résultats », a commenté l’intéressé dont le CV nautique ne laisse pas indifférent. De fait, Pierre Casiraghi, qui a débuté la régate en 2010 à bord de Tuiga, le voilier amiral du Yacht Club de Monaco(un15M JI) et fait ses armes en courPierre Casiraghi_253_RenaudCorlouerse au large aux côtés de l’Italien Giovanni Soldini à bord du Multi70 Maserati, bénéficie d’une solide expérience. Il a participé au circuit très pointu des GC32 et devrait,dans le cadre du projet de l’IMOCA Malizia II, prendre cet automne le départ de la prochaine Transat Jacques Vabre, en double avec son ami Boris Herrmann.

Un passionné des technologies de pointe

« La technologie apporte de nouveaux angles, permet de nouveaux records de vitesse et induit de nouvelles manières de naviguer. C’est ce qui nous permet de rester toujours attentif à ce qu’il se passe et à nous remettre en question. Les bateaux d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes qu’il y a 10 ou 15 ans. Tout cela nous garde éveillés et c’est essentiel pour notre discipline. On a la chance de pratiquer unsport en constante évolution, comme le sport automobile et c’est génial. On a toujours l’impression de faire partie d’une génération unique », a ajouté Pierre Casiraghi. Ce goût du risque, de l’exigence, dudépassement de soi, Pierre le retrouve chez Richard Mille. C’est donc en toute logique qu’il portera laRM 60-01 Régate, un chronographe flyback automatique développé pour voguer sur les sept mers, lors des Voiles de Saint Barth Richard Mille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s