Comment bien choisir un courtier en immobilier ?

En France, l’immobilier est une industrie à 35,4 Milliards d’euros en 2018. Un secteur plein de richesses et de réussite qui voit naître de nouveaux millionnaires chaque année, dans le monde.

Pour en tirer parti convenablement, il faut être accompagné des bonnes personnes et dans certains cas, de bons courtiers en immobiliers. Difficile alors de faire la distinction entre le bon grain et l’ivraie. Parce que oui, ce n’est pas le premier courtier que vous allez croiser qui va être dévoué à la réussite de votre projet. Du moins pas avec autant de détermination que vous.

Voici les critères qui vous permettront de bien choisir votre courtier en immobilier.

Monacomadame, le guide de l’immobilier à Monaco

Choisir un courtier immobilier

Choisissez un Courtier en immobilier agréé :

Un courtier sérieux est un courtier agréé. L’agrément est le premier élément qui va vous épargner bien des tracas lors du choix de votre courtier. Afin d’être un courtier agréé, il faut avoir auprès de l’Intermédiaire en Opérations de Banque et Solutions de Paiement (IOBSP), un niveau 1.

Un autre point important est l’immatriculation du courtier. L’Organisme pour le Registre des Intermédiaires en Assurance (ORIA) rend l’immatriculation en son sein obligatoire. Du moins, pour les personnes désireuses d’exercer les métiers de courtage. L’organisme assure la garantie financière de ses membres, confirmant ainsi leur capacité et leur crédibilité à exercer le métier de courtier.

Enfin, le troisième point et non des moindres : le courtier immobilier doit bénéficier d’un numéro et d’une attestation. Ces derniers doivent être présents sur tous les documents administratifs.

Avant de choisir, analysez les services vendus

Chaque courtier a une procédure de travail précise. Mieux vous la connaîtrez, meilleure sera votre assurance dans le choix de votre courtier. Quand certains peuvent aisément prendre en charge toute l’opération immobilière, depuis l’idée jusqu’à l’acquisition ; d’autres ne vont pas aussi loin.

Certains sont spécialisés dans les opérations qui suivent la constitution du dossier. Et d’autres ne se penchent que sur les étapes qui la précèdent. Chaque fonctionnement est particulier et les prendre en compte est indispensable.

Nous vous recommandons vivement d’opter pour des courtiers qui seront prêts à vous accompagner dans votre démarche. Il ne vous sera pas très utile de payer des consultations pour avoir des conseils sur « comment faire X ou Y ». Choisissez des courtiers qui vous apportent des résultats réels.

Afin d’être totalement certain de ce que vous allez avoir, n’hésitez pas à prendre un rendez-vous avec votre courtier. Cette étape peut sembler coûteuse en temps et en énergie, mais c’est un investissement qui en vaut largement le coût.

Jetez un œil sur les prix

Les courtiers vous fournissent des services clairs qui ont une valeur ajoutée mesurable. Vous devez prendre connaissance de ce que vous allez débourser pour ces services.

Fort heureusement, les courtiers immobiliers sont tenus d’être transparents aussi bien avec leurs tarifs qu’avec les modes de règlement. Avant même d’entreprendre quoi que ce soit avec un courtier, soyez en possession du bon document. Celui qui va synthétiser les travaux effectués par votre courtier ainsi que ses honoraires.

Écoutez votre instinct :

En plus de tous les éléments cités plus haut, vous devez analyser le personnage. Essayez de voir clairement si vous pourrez vous entendre avec lui, même en cas de pépins. Pour y arriver, ne jugez pas les apparences, faites confiance en votre instinct.

La confiance dans une relation professionnelle est capitale. Vous devez être sûr, sans l’ombre d’un doute que vous pourrez vous fier à la personne qui se présente en face de vous. Si ce n’est pas le cas, passez au suivant.

Observez sa façon de communiquer. Pensez-vous qu’il soit en mesure de mener le projet jusqu’au bout ? S’intéresse-t-il vraiment au projet ? Ou bien est-il surtout motivé par ses honoraires ? Vous devez le noter avant de décider.

Étudiez son profil professionnel

Tous les courtiers n’ont pas tous un même profil professionnel. Certains offrent des services pour des particuliers, d’autres pour des professionnels ou des entreprises. Vous pourrez apprécier la qualification d’un courtier en immobilier à partir de sa cible.

Par exemple, un courtier immobilier qui traite avec des particuliers sera idéal si vous vous présentez comme un particulier. Contrairement à si vous voulez entreprendre un projet au nom de votre entreprise.

Veillez à ce petit paramètre va affiner vos options.

Conclusion

Choisir un courtier en immobilier est presqu’aussi important que votre projet en lui-même. En adoptant un courtier qui n’est pas approprié, vous perdrez du temps et des ressources importantes. Veillez toujours à ce que :

  • votre courtier soit agréé avec les éléments de preuve,
  • les services vendus du courtier correspondent à ce que vous cherchez,
  • les prix soient convenables à votre budget et surtout que
  • vous correspondez au profil cible de votre courtier immobilier.

Avec tous ces éléments, vous serez plus serein dans le choix de votre coursier immobilier.

Qu’est-ce que l’immobilier écologique ?

Plus qu’un effet de mode, l’immobilier écologique est une tendance qui intéresse de plus en plus le grand public. En effet, c’est chacun qui veut faire construire ou se procurer un bien immobilier écologique. Le tout, en se soumettant davantage aux exigences de la nature.

Par ailleurs, dans le secteur de l’immobilier, la notion d’écologie et toutes ses implications occupent davantage une place prépondérante. Autant du côté des locataires que chez les propriétaires et même les agents immobiliers.

De ce fait, lorsqu’on se réfère au sondage de Harris commandé par le réseau d’agences Orpi en juin 2015, le constat est tout de suite clair. En France par exemple, 63% des locataires sont disposés à débourser des sommes d’argent plus élevées. : ceci pour vivre dans un immobilier qui affiche une consommation moindre en énergie.

Chez les propriétaires, 81 % accordent leurs violons sur le fait qu’un bien immobilier, doté d’une belle performance énergétique possède une grande valeur sur le marché. Dans ce cas, que représente réellement un immobilier écologique ? Les éléments de réponses à la suite.

Monacomadame, le guide de l’immobilier à Monaco

Qu'est-ce que l'immobilier écologique

C’est quoi exactement un immobilier écologique

Un immobilier écologique est un habitat dont on a construit suivant les références, les standards et les normes écologiques. En d’autres termes, c’est une maison qui, de par sa nature, respecte l’environnement en tout point de vue. De ce fait, cette caractéristique en la matière s’observe à plusieurs niveaux. D’abord sa conception et sa conceptualisation ; puis sa construction de façon concrète ; et lors de son fonctionnement.

Concernant la conception d’un immobilier écologique, les plans de l’habitation se créent de telle sorte que le bâtiment puisse mieux s’intégrer à l’environnement. De plus il doit être en parfaite harmonie avec la nature qui l’entoure. En d’autres termes, c’est l’espace du sein duquel il va être implanté.

Pour ce qui est de la construction, l’immobilier écologique nécessite d’avoir des matériaux exclusivement naturels. Dans une certaine mesure, toute matière qui, autant que faire se peut dégage moins d’énergie grise. Laquelle énergie qu’on connait encore sous le nom d’énergie polluante.

Quant au fonctionnement d’un immobilier écologique, il assure en termes d’économie d’énergie tous les jours. Avec ce type d’immobilier, les factures sont bien moindres, ce qui implique moins de dépenses en énergie pour ses résidents. Ainsi, cette basse consommation énergétique est le fait des systèmes alternatifs qui produisent une énergie chauffante. Dans un autre cas, il peut être question d’un dispositif de panneau solaire qui alimente l’habitation en énergie.

Les différentes caractéristiques d’un immobilier écologique

Avant tout chose, un immobilier écologique doit être considéré comme un habitat passif. Autrement dit, c’est une maison qui devra bien s’arrimer avec les éléments de son espace naturel. Dans cette optique, il devra tirer profit de tout ce que l’environnement peut lui apporter. Ce qui lui permettra en retour, de mieux préserver cet environnement. Pour cette raison, un immobilier écologique présente les caractéristiques suivantes :

Des matières d’origine 100 % naturelle

Tout d’abord, notons ici que les matériaux naturels qui ne polluent pas sont des matériaux les mieux adaptés pour l’environnement. Ainsi, pour un immobilier écologique, le principe de base réside au niveau de sa conception. Il doit être pensé avec le moins possible de matières qui dégradent l’environnement. C’est le cas des matériaux très lourds et polluant comme par exemple le béton et les métaux. Ainsi, les immobiliers conçus sur la base du bois provenant des forêts rentrent dans la gestion durable. De plus, ce sont des biens qui font preuve de bon exemple à suivre. D’autant plus que, le bois se positionne comme une matière qui dure et qui se renouvelle dans le temps. En outre, il ne dégage pas dans la nature, de gaz à effet de serre comme c’est le cas du CO2.

Une isolation performante

Généralement dans une maison, le système de chauffage consomme l’énergie en grande quantité. C’est la raison pour laquelle un immobilier écologique possède une isolation optimale. Car, l’objectif est de réduire au maximum la quantité d’énergie que consomme le chauffage. Ainsi, on y retrouva alors les isolants naturels et efficaces comme le bois, la paille, la laine de mouton, le coton ou encore le chanvre. Grâce à matières naturels, il n’y a aucune déperdition de la chaleur en saison hivernale.

L’utilisation des énergies renouvelables

Un immobilier écologique consomme exclusivement une énergie renouvelable. Cette énergie provient des installations telles que les éoliennes ou les panneaux photovoltaïques. Ces éléments permettent de grandes économies sur les factures d’énergie. D’un autre côté, ils procurent un confort et un espace sain à tous qui y résident. Surtout, cela permet de participer à la transition énergétique et préserver davantage le climat.

De ce fait, il existe des politiques qui encouragent le public à investir dans des constructions respectueuses de l’environnement. C’est le cas par exemple des aides financières que propose l’Etat français. On note ici le Prêt à Taux Zéro + à tous ceux qui s’engagent dans des projets immobiliers écologiques.

Quelle stratégie adopter quand on investit en immobilier neuf ?

Vous souhaitez investir en immobilier neuf ? Voici quelques stratégies à adopter pour faire une bonne affaire.

L’investissement dans immobilier neuf est sans doute l’un des secteurs d’activités les plus rentables au monde. C’est la raison pour laquelle il attire davantage les particuliers. Tout comme les premiers acteurs du marché, ils souhaitent aussi faire fortune dans ce secteur d’activité.

Vous aussi êtes intéressé et vous souhaitez investir dans l’immobilier neuf mais vous ne savez pas quelle stratégie adopter. Ce n’est pas un souci car il y a de nombreux moyens de gagner de l’argent. Mais pourquoi voulez-vous investir dans l’immobilier neuf ? Quelle est la stratégie que vous devez adopter.

Monacomadame, le guide de l’immobilier à Monaco

Stratégie d'investissement pour l'immobilier neuf

Pour quelles raisons investir dans l’immobilier neuf ?

Que vous acquérez un appartement pour en faire votre résidence personnelle, que vous achetez pour louer, ou alors que vous placez votre argent dans des placements immobiliers, le choix n’est pas évident. Ainsi vous pouvez accroître votre patrimoine, avoir des revenus additionnels, préparer votre retraite et l’avenir de vos enfants, et profiter des avantages fiscaux.

Les stratégies d’investissement dans l’immobilier sont diversifiées et elles offrent de nombreux avantages. Elles présentent moins de risques par rapport aux solutions qu’offrent les banques. La pierre-papier demeure l’un des moyens d’investissement les plus rentables particulièrement en Europe. Au cours de ces dernières années, le nombre d’investisseur n’a cessé d’augmenter.

Cependant l’investissement dans l’immobilier présente aussi d’autres avantages qui dépendent de votre stratégie :

  • C’est une source de revenus additionnels qui vous permettent d’augmenter votre niveau de vie grâce aux loyers que vous percevez ;
  • L’investissement immobilier permet vous aide à diversifier votre revenu entre les placements financiers, les biens immobiliers et meubles
  • Renforcez votre épargne dans les banques, grâce à un taux de rémunération qui peut dépasser les 10% bruts annuels
  • Préparer la retraite
  • Léguer un héritage a vos enfants et petits-fils
  • Réduire vos impôts et profiter de certains avantages fiscaux immobiliers
  • Vous vous constituez un patrimoine

Trois stratégies pour faire un bon investissement dans l’immobilier

Elles sont nombreuses mais nous avons sélectionné quelques une qui sont plus faciles à implémenter.

Faites de l’immobilier locatif

Lorsqu’on parle d’investissement immobilier, très souvent bon nombre de personnes font allusion à l’acquisition d’une maison, d’un appartement. Pourtant cela au-delà de bien plus que ça et l’avantage est que ces types de logement sont à la portée de main de la majorité des ménages. Les fourchettes de prix de l’immobilier en Europe sont intéressantes.

Vous avez le choix entre : un studio, une maison, un appartement avec plusieurs pièces, une grande villa, un logement neuf en VEFA (Vente en l’Etat Futur d’Achèvement)

Si vous envisagez diversifier vos sources de revenus à la suite d’un achat immobilier, nous vous suggérons d’étudier cette stratégie. Il présente des avantages suivants :

  • Lorsque vous êtes propriétaire bailleur, vous bénéficiez d’une réduction des impôts grâce à la loi Pinel et au dispositif Denormandie LMNP)
  • Vous pouvez être propriétaire bailleur tout étant locataire de votre résidence principale

Diversifiez vos avoirs grâce aux placements immobiliers

C’est une autre solution que vous pouvez choisir si vous ne vous voulez prendre aucun risque dans l’investissement immobilier. Ce sont les placements immobiliers et les fonds qui gèrent ce risque à votre place.

Le principe est le suivant : une société collecte l’épargne des particuliers puis elle investit cet argent dans différents types d’immobiliers (bureaux, appartements, maisons, entrepôts, etc…). En investissant dans cette société, vous devenez l’un des propriétaires de ces immobiliers, vous percevez un revenu soit chaque mois, trimestre, semestre ou une fois l’an.

Vous n’avez pas besoin d’emprunter de l’argent en banque pour faire ce placement, en plus de cela, les retours sur investissement dépendent de votre mise de départ. Vous diversifiez donc votre patrimoine sans contrainte administrative.

Les deux grandes catégories de fonds de placements immobiliers qui existent sont :

  • Les SCPI (Société Civile de Placements Immobilier)
  • Les OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier)

Le crowdfunding immobilier

C’est du financement participatif : il consiste à collecter les fonds via les plateformes en ligne. Celles-ci mettent en relation des promoteurs qui ont besoin de financement et les particuliers. Tous les secteurs d’activités sont représentés ici : construction, réalisation d’un bâtiment, rénovation, etc… Vous pouvez investir dans un projet à partir de 100 euros et en contrepartie, les promoteurs vous offrent des taux de rémunération intéressant.

Selon Fundimmo et Hellocrowdfunding :

  • L’épargne collectée a connu un taux de croissance de 102% en 2019
  • Chaque épargnant a placé en moyenne 1581 euro
  • Plus de 400 projets ont été financé grâce au crowdfunding

En conclusion

L’investissement dans l’immobilier en neuf requiert une étude approfondie de toutes les stratégies. Tenez compte de vos finances, de vos projets et de ce que vous projetez car chaque solution a ses caractéristiques, ses avantages et des inconvénients. Mais il s’avère de toute évidence que vous aurez un retour sur investissement et c’est possible que vous prenez goût et d’investir dans chaque stratégie.

 

Que faut-il savoir sur les maisons alternatives ?

Les maisons alternatives vertes sont de plus en plus populaires. Les personnes soucieuses de l’environnement les aiment parce qu’elles sont durables et qu’elles nécessitent moins d’utilisation de ressources naturelles, comme le pétrole et le charbon. La durabilité maintient la planète en bonne santé et la préserve pour les générations futures.

Maison alternative

Les acheteurs soucieux de leur budget aiment les maisons vertes car l’efficacité énergétique est souvent synonyme de réduction des coûts. Une maison alternative peut maximiser l’utilisation efficace des ressources de multiples façons. Elle peut utiliser des sources d’énergie renouvelables comme l’énergie solaire ou éolienne, par exemple, qui ne nécessitent que peu ou pas d’utilisation de combustibles fossiles tels que le pétrole, le charbon ou le gaz naturel. L’utilisation de combustibles fossiles contribue au réchauffement de la planète et au changement climatique. Les maisons écologiques sont souvent dotées de systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) qui nécessitent un minimum d’énergie pour réguler la température. Elles sont souvent conçues en fonction de l’environnement naturel pour réguler la température de manière durable également, en utilisant prudemment la chaleur du soleil pour réchauffer et l’ombre des arbres pour refroidir.

Les maisons respectueuses de l’environnement peuvent être équipées de dispositifs permettant d’économiser l’eau, tels que des toilettes à faible débit et des régulateurs d’eau dans les douches. Les maisons écologiques utilisent souvent un minimum de ressources naturelles dans la construction également. Si elles utilisent du bois, par exemple, elles utiliseront du bois récolté de manière durable. Elles utiliseront des produits naturels tels que la laine et le sisal pour les revêtements de sol plutôt que des matériaux synthétiques qui nécessitent des produits pétroliers.

Alors, quel type de maison vous permet d’utiliser le plus ces idées vertes ? Souvent, le logement alternatif est le plus respectueux de l’environnement. Voici quelques idées de maisons respectueuses de l’environnement.

Les petites maisons

Les petites maisons ne sont pas seulement une idée, c’est un mouvement écologique. Une petite maison est par définition très petite, de 14 à 47 mètres carrés. Les petites maisons sont souvent vertes simplement parce qu’elles laissent une petite empreinte. Le chauffage et le refroidissement de 14 mètres carrés, par exemple, ne consomment pas beaucoup de ressources énergétiques, bien moins que 280 mètres carrés.

Parce que les petites maisons et le mouvement écologique vont souvent de pair, nombreuses d’entre elles sont conçues pour être aussi durables que possible, avec des panneaux solaires sur le toit et des appareils permettant d’économiser de l’énergie.

Les maisons à rénover

Les maisons à rénover sont vertes pour deux raisons. Premièrement, les éléments existants contribuent à la conservation des ressources. Si une maison a déjà des murs en briques, il n’est pas nécessaire d’en construire de nouveaux. Deuxièmement, les travaux requis permettent aux acheteurs d’installer des éléments modernes et respectueux de l’environnement. Si la maison a besoin d’un nouveau toit, par exemple, des panneaux solaires peuvent être envisagés si le site est approprié. Si de nouveaux appareils sont nécessaires, les propriétaires peuvent se faire un devoir d’acheter des modèles conçus pour consommer moins d’énergie.

Maison modulaire

Les maisons modulaires

La construction des maisons modulaires est économe en énergie, car les éléments uniformes sont assemblés avec un minimum de déchets. De plus, elles nécessitent souvent moins de temps à construire. Cela contribue à la réduction de la consommation d’énergie car les équipes de construction utilisent des camions et d’autres équipements lourds qui sont conduits sur le site, en utilisant les ressources naturelles comme le pétrole et le gaz.

Les maisons avec des toits et des murs verts

Les toits verts sont conçus pour supporter une couverture végétale dense. Ils sont respectueux de l’environnement à plusieurs égards. Tout d’abord, ils isolent le bâtiment, le rendant plus chaud en hiver et plus frais en été. Ensuite, les plantes créent un environnement plus sain, en expirant de l’oxygène et en purifiant l’air. Troisièmement, il est possible de faire pousser des légumes et des herbes dans sur un toit vert, ce qui contribue à un mode de vie durable.

Les murs verts sont des murs individuels dans une maison, avec le même type de couverture végétale dense. Comme les toits verts, ils assurent l’isolation de la maison, créent de l’oxygène et purifient l’air. Ils peuvent également être utilisés pour cultiver des légumes et des herbes. En général, le nombre de murs verts doit être limités à un ou deux, sinon la maison peut devenir trop humide.

Les maisons solaires passives

Les maisons solaires passives exploitent le soleil pour donner chaleur et lumière. Quand beaucoup de gens entendent « solaire », ils pensent à l’installation de cellules photovoltaïques. Cependant, toutes les maisons ne disposent pas d’un site ou d’un toit adapté à ce type d’installation. Mais la conception solaire passive ne nécessite pas de panneaux. Elle nécessite un emplacement approprié et des ouvertures pour laisser entrer le soleil. Les maisons solaires passives disposent souvent d’au moins un solarium avec des fenêtres du sol au plafond orientées vers le soleil. Ces pièces collectent la chaleur qui peut être dispersée dans toute la maison à l’aide de ventilateurs.

Les maisons solaires passives utilisent souvent des puits de lumière dans la cuisine et le salon. Ceux-ci fournissent de la lumière et de la chaleur aussi longtemps que le soleil brille.

Conclusion

Ces cinq méthodes de construction de maisons alternatives sont idéales pour les personnes soucieuses de l’environnement. Elles utilisent des sources d’énergie renouvelables, minimisent la consommation de ressources naturelles et maximisent la durabilité. Elles minimisent souvent l’espace, mais ces types de maisons laissent la planète en meilleur état.

Autres contenus pour approfondir le sujet :

 

Quels sont les droits et responsabilités d’un propriétaire ?

En tant que locataire, vous avez l’obligation de quitter la propriété avec une usure normale au moment du départ. Mais si ce n’est pas bien claire, cela peut prêter à confusion et entraîner des litiges par la suite. Qu’est-ce qui définit exactement l’usure normale ?

Monacomadame, le guide de l’immobilier à Monaco

Définition de l’usure normale

Même si le locataire est une personne propre, ordonnée et respectueuse, les simples gestes de la vie quotidienne peuvent avoir un impact sur l’état d’une propriété, c’est ce que l’on appelle l’usure normale. Par exemple, un tapis peut être endommagé par des personnes qui marchent dessus, ou une vitre fissurée en raison d’un gauchissement du cadre. Ni l’un ni l’autre ne sont des dommages qu’un propriétaire raisonnable pourrait s’attendre à ce que le locataire paie.

En revanche, si cette même vitre est fissurée parce que le locataire la claque avec insouciance à plusieurs reprises, ou si le tapis est endommagé par un déversement de vin rouge, la responsabilité en incombe au locataire.

La question de l’usure normale se pose généralement à la fin d’un contrat de location, lorsque le locataire tente de récupérer l’argent de la caution.

 Les responsabilités du locataire

La loi sur la location résidentielle stipule que les locataires ont la responsabilité de : garder la propriété raisonnablement propre ; informer le propriétaire dans un délai de trois jours en cas de dommage ; veiller à ne pas causer de dommages à la propriété, que ce soit par négligence ou par un acte intentionnel. Si vous respectez ces trois engagements, tout dommage devrait relever de la responsabilité du propriétaire.

Toutefois, il est toujours bon de conserver un rapport écrit de tout dommage, en cas de litige ultérieur. Si vous avez un doute, vous devez toujours vérifier votre contrat de location, car vous avez peut-être accepté des conditions telles que le nettoyage à la vapeur, la peinture des murs ou le paiement d’un professionnel pour le nettoyage en profondeur dans le cadre du bail.

  Que faire en cas de litige ?

La question de l’usure normale est souvent mal comprise, et les propriétaires peuvent avoir des attentes irréalistes à l’égard de leurs locataires. Les chiffres d’une enquête montrent que les problèmes liés au nettoyage sont à l’origine de plus de la moitié des litiges entre les deux parties.

Que pouvez-vous donc faire si vous estimez avoir été injustement facturé pour un dommage qui, selon vous, est une usure normale ? La première chose à faire est de vous adresser directement à l’agent immobilier et de lui demander des explications. Il est préférable de le faire par écrit, afin d’établir une trace écrite de votre interaction. Expliquez clairement pourquoi vous n’êtes pas d’accord avec l’accusation. Vous pouvez vous référer au rapport d’état des lieux au moment où vous avez emménagé. Si le litige persiste, vous pouvez porter l’affaire devant les tribunaux.

Comment rénover un bien locatif pour obtenir un bon rendement ?

Bien sûr, ça peut coûter un peu, mais rénover votre bien locatif aujourd’hui peut vous rapporter gros demain. Les immeubles locatifs qui réussissent ont une formule commune : ils sont propres, fonctionnels et simples. Les locataires veulent que leur propriété soit propre, en bon état de fonctionnement et exactement comme annoncé.

Afin de maximiser votre rendement et vos revenus locatifs, présentez votre propriété au plus haut niveau possible dans le cadre de votre budget. Rénover la propriété que vous louez aujourd’hui peut vous rapporter un bon rendement demain. Réfléchissez à votre marché cible et à la meilleure façon de répondre à ses besoins.

Monaco Madame, le guide de l’immobilier à Monaco

Le plus grand piège pour les propriétaires est de rénover pour répondre à leurs besoins et désirs personnels plutôt qu’aux exigences du marché. Évitez les installations ou les produits coûteux comme un éclairage coûteux, les appareils électroménagers couteux et les tapis luxueux. Il est important de ne pas surcapitaliser sur les préférences personnelles, et de se concentrer davantage sur l’aspect pratique, les besoins des locataires et le budget.

Voici quelques conseils sur les nécessités et les commodités qui sont garanties pour obtenir le meilleur rendement.

Rajoutez des pièces

Qu’il s’agisse de retirer une vieille baignoire pour en faire une salle de bains plus généreuse ou de supprimer un mur pour gagner de l’espace et de l’air, le réaménagement d’une propriété peut en valoir la peine. Une autre pièce peut ajouter de la valeur et maximiser le rendement par rapport aux dépenses. Les chambres à coucher sont celles qui apportent le plus de valeur ajoutée, suivies par une salle de bains supplémentaire et une place de parking.

L’ajout d’une salle de bain dans une maison à une seule salle de bain ou l’ouverture d’un petit espace sombre sur une terrasse améliorera considérablement votre compétitivité. Un appartement ou un logement secondaire peut doubler le rendement locatif de votre propriété, car il permet à plusieurs locataires d’habiter dans des espaces autonomes.

Donnez un coup de pinceau

Pour les immeubles locatifs vacants, une bonne première impression est cruciale. Pour une mise à jour rapide, un coup de pinceau neutre et frais est une évidence.

Le blanc crayeux est un bon choix. Un blanc de base avec une finition mate est parfait,  il cache les imperfections comme les murs inégaux et abîmés. Pour le polissage, on peut utiliser une finition semi-brillante pour les plinthes, les portes, les chambranles et les éléments en bois.

Faites des travaux d’isolation

La question de l’isolation revient toujours dans la valorisation d’un bien immobilier. Comment louer un bien où il fait très froid en hiver et très chaud en été ? Pensez au confort thermique de votre bien locatif ! Votre locataire vous le rendra en restant plus longtemps dans l’appartement ou la maison. Résultat : moins de vacance locative !

Isolez en priorité les combles, caves, greniers et planchers-bas. Des aides de l’État existent pour amortir le coût de l’investissement.

Traitez les fenêtres

Utilisez de simples traitements de fenêtres pour bloquer la lumière, dissimuler des cadres hideux ou cachez une perspective qui ne vaut pas la peine d’être vue. Optez pour des rideaux blancs flottants ou des rideaux en lin peu coûteux. Les stores romains sont également efficaces. Il est parfois difficile de trouver un store qui s’adapte exactement à votre fenêtre, alors agrandissez-le si nécessaire.

Entretenez les planchers

Lorsqu’il s’agit de choisir ce qui se trouve sous les pieds, les planches sont difficiles à battre pour une durabilité élégante. Elles offrent un meilleur rendement locatif, car elles ne nécessitent pas de nettoyage et ne se détériorent pas avec l’âge. Polissez les vieux sols en bois, remplacez les moquettes abîmées par des moquettes de bonne qualité résistant à la décoloration et aux taches, ou envisagez un revêtement de sol en vinyle d’aspect bois.

Rafraîchissez les surfaces abîmées

Une cuisine usée peut être facilement mise à jour avec des surfaces fraîches. Cherchez des matériaux peu coûteux qui peuvent être facilement remplacés. Un rouleau de vinyle adhésif peut transformer en quelques minutes un banc moche ou la face d’un vieux placard.

Révisez les appareils et les accessoires

De nouveaux robinets, pommeaux de douche et poignées de porte rutilants sont d’une élégance sans faille. Cela réduit également les problèmes d’entretien imminents. Changez les luminaires là ou c’est nécessaire et assurez-vous que les portes et les fenêtres ont des serrures à pêne dormant de bonne qualité. C’est une caractéristique attrayante pour les locataires et souvent requise pour les assurances.

Évitez les styles de quincaillerie décorative, et visez plutôt des pièces simples qui plairont à la plupart des locataires. Emportez les pièces à changer avec vous lorsque vous faites vos courses, afin de ne pas avoir à percer de nouveaux trous dans les murs.

Révisez la salle de bains

Remplacez les vieux rideaux de douche par des rideaux blancs, ajoutez un store romain ou givrez la moitié d’une fenêtre pour plus d’intimité et laissez la moitié supérieure libre pour exploiter la lumière naturelle. Des carreaux neufs, un meuble-lavabo, des toilettes, une douche et une baignoire propres, avec une robinetterie de bonne qualité, ont un impact énorme et une réelle longévité.

Harmonisez votre intérieur et votre extérieur

Gardez l’extérieur simple, vivable et peu exigeant en termes d’entretien. Créez un véritable lien entre votre extérieur et votre intérieur, de sorte que votre espace extérieur soit perçu comme un second espace de divertissement.

Avant une visite, organisez le nettoyage des parties communes, huilez les terrasses, faites nettoyer toutes les surfaces extérieures à l’aide d’une civière et mettez du paillis sur les parterres de jardin. Cela garantira une première impression étincelante.

Comment créer un plan de financement pour ses travaux de rénovation ?

Le plan de financement en immobilier est un document, pas forcément formalisé, dans lequel le propriétaire établit un équilibre entre les ressources dont il dispose et les emplois ou dépenses liées à son projet immobilier.

L’intérêt de créer un plan de financement pour les travaux de rénovation est de dresser le bilan des besoins de financement et éviter les blocages. Vous souhaitez engager vous travaux de rénovation mais ne savez pas comment créer un plan de financement ? Pas d’inquiétude ! Lisez plutôt.

Plan de financement rénovation

Dressez d’une part la liste des dépenses à budgétiser

La première étape pour créer un plan de financement pour des travaux de rénovation, c’est de faire le point sur vos idées et vos envies. Quels travaux engager ? Quels matériaux pour quels coûts ? Vos dépenses doivent entre autre inclure :

Le coût des travaux et des matériaux

Dans la création du plan de financement de vos travaux de rénovation, vous devez intégrer le coût de la réalisation des travaux. Pour ce faire, seront pris en considération les différents corps de métier qui doivent intervenir pour la réalisation du projet (menuiserie, maçonnerie, plomberie, électricité…). Le budget doit intégrer les interventions de tous ces professionnels.

Aussi le budget global des travaux sera fortement impacté par le type de matériaux choisis.

Le coût de l’assurance des travaux

Sur un chantier de rénovation, les différents professionnels et le propriétaire doivent être bien assurés. Car il n’est pas rare d’assister à des sinistres ou dommages sur de tels chantiers. Pensez à intégrer dans votre plan de financement, en fonction des travaux : le contrat d’assurance multirisque habitation et responsabilité civile, l’assurance dommages-ouvrage, etc. Ces assurances doivent être en règle avant le début des travaux idéalement.

Le coût des études préalables

Pour tous travaux de rénovation, l’étude préalable d’un architecte ou d’un bureau d’étude est nécessaire pour valider la faisabilité technique d’un tel projet.

Une telle étude mesure l’équilibre entre vos attentes, les possibilités offertes par votre logement et votre budget envisagé. Le professionnel détecte les travaux de rénovation que vous n’auriez pas identifiés.

Une étude de conception aussi est nécessaire. Elle va permettre de définir avec plus d’exactitude votre projet de rénovation.

Le coût de la TVA applicable à une rénovation

En France, les travaux de rénovation sur un logement de plus de 2 ans bénéficient d’une réduction sur la TVA. En fonction des travaux engagés sera appliqué :

  • Le taux réduit à 2,1 % (pour une rénovation en outre-mer : Martinique, l’île de la Réunion, Guadeloupe) ;
  • Le taux réduit à 5,5 %(en cas de travaux d’amélioration de la qualité énergétique notamment l’isolation, les fenêtres, la chaudière…) ;
  • Le taux intermédiaire à 10 %(pour l’aménagement, l’entretien ou amélioration du logement, sans amélioration énergétique). C’est ce taux qui s’applique le plus couramment à la rénovation d’un logement.

Etablissez d’autre part la liste de vos ressources

Une fois les dépenses listées, créer efficacement votre plan de financement, consiste à dresser la liste de vos ressources. En plus de ce dont vous disposez, évaluez et répertoriez les aides financières auxquelles votre chantier de rénovation est éligible. Il s’agit entre autres :

Du crédit travaux

Il vous est possible de solliciter un prêt personnel travaux. Comparez au préalable les crédits existants via des organismes spécialisés en courtage immobilier pour vous aider à trouver le meilleur taux pour votre projet (Meilleur Taux, CAFPI, etc.). Si vous êtes salariés, renseignez-vous sur les dispositifs mis en place dans le cadre du 1% logement.

Du prêt à taux zéro (PTZ)

Les travaux finançables avec le prêt à taux zéro sont entre autres : la création des combles, l’extension du logement, le changement du système de chauffage, la création de cloison dans votre séjour… Et pour bénéficier d’un prêt à taux zéro, le montant des travaux de rénovation doit représenter au moins 25 % du coût total de l’opération.

De MaPrimeRénov’

L’aide MaPrimeRénov’ aide tous les propriétaires occupants en finançant leurs travaux de rénovation énergétique. C’est la dernière aide créée par l’État français pour remplacer le CITE (crédit d’impôt sur la transition énergétique). MaPrimeRénov’ s’applique sous conditions de ressources et de gain écologique apporté par les travaux de chauffage, d’isolation ou de ventilation réalisés par un professionnel RGE.

De l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

C’est un prêt réservé aux travaux de rénovation énergétique d’une résidence principale. Il s’élève à 10 000 € pour une action simple, à 20 000 € pour deux travaux et à 30 000 € pour les bouquets de trois travaux et plus. Il peut être accordé à un propriétaire occupant, bailleur ou copropriétaire jusqu’au 31 décembre 2021.

Des aides de l’ANAH

Suivant votre niveau de revenu, l’ANAH peut vous aider à financer vos travaux, (rénovation de toiture, consolidation des façades, travaux de rénovation thermique, aménagement en termes d’accessibilité).

Pour terminer

Enfin, vous pourrez aussi vous faire orienter par les conseillers de l’agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) de votre ressort. Il peut vous aider à mieux établir votre plan de financement.

De Monaco Madame, le guide pour vivre à Monaco et investir

Quels sont les avantages d’investir dans le neuf ?

Selon un sondage, 70 % des Français investiraient dans l’immobilier s’ils en avaient les moyens. Cette tendance est loin d’être désuète. Cependant quand l’investissement dans l’ancien est 15 à 35 % moins cher que l’investissement dans le neuf, ce dernier garde de très bons atouts. Des avantages qu’il serait intéressant de connaître.

Voici ici, les avantages que vous avez à investir dans le neuf.

Avantages d'investir dans le neuf

Qu’est-ce qu’un logement neuf ?

Avant tout, qu’est-ce qu’un logement « neuf » ? Un logement (maison, appartement, studio, etc.) est dit « neuf » du moment où il a été bâti et achevé il y a moins de 5 ans, sans jamais avoir été habité ou utilisé pendant cette période. Ni par le propriétaire, ni par un quelconque locataire.

Obtenir un logement dans le neuf peut se faire de deux façons. Soit le bien est obtenu une fois que les travaux sont terminés : on parle de logement « clé en main ». Soit le bien est obtenu en cours d’achèvement. On parle de Vente en l’État Futur d’Achèvement (VEFA)

Ces deux types de biens, disposent pratiquement des mêmes avantages. Voici lesquels.

Forte Attractivité

Un logement neuf est plus attractif aux yeux des futurs locataires qu’un logement ancien. Le neuf bénéficie d’équipements et d’une architecture plus moderne, ce qui est un véritable baume sur le cœur de vos locataires.

Investir dans le neuf vous donne de ce fait une certaine longueur d’avance sur la concurrence, ce qui augmente vos chances d’avoir un revenu intéressant. Sans mentionner les normes écologiques auxquelles vous arrivez à répondre en toute confiance. Ce qui n’est pas toujours le cas de l’ancien. Veillez donc à choisir un appartement qui va prendre de la valeur.

Des frais de notaires réduits

Lors de l’achat de votre bien, les frais de notaire s’élèvent à 2 à 3 % du prix d’acquisition du bien. C’est l’un des avantages les plus connus de l’investissement dans le neuf. Il s’oppose grandement aux frais de notaire particulièrement élevés dans l’achat de biens immobiliers anciens. L’immobilier ancien implique des frais de notaire d’un taux variable entre 7 et 8 %.

Pour vous donner une idée plus claire, appliquons ces frais à un investissement de 250 000 €. Dans l’ancien, les frais de notaire (8 %) s’élèvent à 20 000 €, contre 7 500 € de frais (3 %) dans le neuf. Un gain de 62,5 %

La fiscalité est plus avantageuse

Cet aspect se dessine clairement avec l’exonération de la taxe foncière et le très avantageux dispositif de Pinel.

            L’exonération de la taxe foncière :

Chaque propriétaire de bien immobilier a l’obligation de reverser la taxe foncière. Cependant, le propriétaire d’un logement neuf, peut bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pendant 2 ans. Il suffira que :

  • dans un délai de 90 jours suivant l’achèvement du logement neuf, vous procédez à une déclaration auprès du service des impôts fonciers et que,
  • votre logement doit soit neuf et conforme à la réglementation thermique RT 2012 (l’obligation pour les bâtiments de produire une consommation énergétique de 50 kWh/m²/an contre 150 au précédent règlement)

Dans certaines collectivités, l’exonération de la taxe foncière peut aller jusqu’à 5 ans, si les performances énergétiques répondent également aux normes BBC, RT 2012 et même RE 2020.

Avec un cumul de toutes ces exonérations, vous pourrez tabler sur une exonération fiscale de 7 ans maximum sur la taxe foncière.

            Le dispositif de Pinel :

La loi de Pinel se base sur la réduction d’impôts appliquée sur le prix d’achat de l’appartement neuf. Dans un plafond d’investissement fixé à 300 000 €.

En somme, si vous vous engagez à mettre votre bien en location juste après son achèvement, vous avez :

  • pour une location de 6 ans, une réduction d’impôts de 12 %, soit un montant maximal de 36 000 € ;
  • pour une location de 9 ans, une réduction d’impôts de 18 %, soit un montant maximal de 54 000 € ;
  • pour une location de 12 ans, une réduction d’impôts de 21 %, soit un montant maximal de 63 000 €.

La sécurité

Investir dans le neuf apporte certaines sécurités pour l’investisseur. La VEFA protège l’acquéreur du bien pendant les 10 ans qui suivent son acquisition suivant 5 modalités particulières :

  • La garantie de parfait achèvement: l’année qui suit la réception du bien, le vendeur est tenu de procéder aux diverses réparations pour tout dommage ou malfaçon constatée par courrier ou procès-verbal.
  • La garantie biennale: les deux années qui suivent l’achat du logement, le vendeur est à la charge des réparations liées aux dysfonctionnements sur les éléments dissociables au bien (robinets, éléments électriques, etc.)
  • La garantie décennale: elle assure cette fois, pendant 10 ans après la date de réception, les éléments indissociables au logement (murs, plafonds, toit, etc.)
  • L’assurance dommages-ouvrage: elle assure la responsabilité du vendeur pour tous les dommages liés à la garantie décennale avant toute décision de justice, précisant les responsabilités de toutes les parties.

De Monaco Madame, le guide pour vivre à Monaco et investir

Pourquoi acheter une maison écologique ?

Les changements climatiques ; la déforestation ; la pollution industrielle… sont autant de conséquences du comportement de l’Homme au quotidien. Le plus souvent, ces effets sont en majorité issus de l’habitation. C’est pourquoi, dans l’optique de venir à bout de ces phénomènes très nocifs, il existe à la portée de tous des solutions plutôt accessibles et efficaces (maisons écologiques ; objets réutilisables…).

S’agissant de la maison écologique, elle représente un cadre durable et économique en termes d’énergie et de ressources. De même, ce type d’habitation offre de multiples bienfaits à profiter sainement. Si cette définition n’est pas suffisante pour vous convaincre d’acheter une maison écoresponsable, voyons d’autres raisons qui vous feront changer d’avis. Mais avant, qu’est-ce une maison écologique concrètement ?

C’est quoi une maison écologique ?

Pourquoi acheter une maison écologique ?

Une maison écologique ou maison verte est un habitat qui se construit avec des matériaux qui respectent l’environnement. Contrairement aux matériaux classiques, il s’agit d’éléments qui n’ont pas d’impacts néfastes sur la nature. Généralement, ce sont des produits qui ont l’avantage d’avoir une longue durée de vie et sont réutilisables. Par ailleurs, une maison écologique est basée sur trois principaux éléments :

  • Des matériaux locaux dont la qualité environnementale n’est plus à prouver ;
  • Un site adapté, car l’architecture de la maison devra bien s’intégrer dans le paysage ;
  • Une performance énergétique parfaite qui privilégie des installations adaptées.

De ce fait, une maison écologique est un vrai projet d’habitation qui a besoin d’une grande réflexion pour sa construction ; d’une bonne dose de temps et d’une motivation écologique réelle. Ainsi, il est donc question d’une envergure d’ordre financière, environnementale et citoyenne.

Pourquoi acheter une maison écologique ?

Les raisons d’opter pour les habitats éco-responsables ne manquent pas ! Le plus souvent, l’intérêt majeur des personnes qui privilégient cette solution est de protéger la nature. Cependant, il existe d’autres bénéfices à savoir :

01 – Réaliser des économies énergétiques

On le sait tous, les habitations classiques sont de grosses consommatrices d’énergie. Qu’il s’agisse d’extraire, de fabriquer et de transporter des matériaux ou alors de leur fonctionnement au quotidien (électroménager, chauffe-eau, chauffage des pièces…). De plus, c’est un secteur qui engage beaucoup d’émission de gaz à effet de serre.

S’agissant de la maison écologique, elle a une consommation énergétique bien moindre. Ce qui lui permet de faire des économies de manière substantielle sur l’électricité et le chauffage. De ce fait, dans l’optique de rendre l’énergie efficace au maximum, les habitations écologiques devront avoir :

  • Une récupération de la chaleur du soleil ;
  • Un système de chauffage écologique et des appareils électroménagers aux grandes performances ;
  • Des échangeurs de chaleur d’eau et d’air ;
  • Des éclairages écoénergétiques…

02 – Mener une vie saine

L’on passe près de 90 % de notre temps à l’intérieur de nos habitations où l’air ambiant peut être trois fois bien plus pollué que l’air en extérieur. Le plus souvent, la ventilation est inappropriée avec les matériaux de construction à l’instar des peintures ou encore tous les COV (composés organiques volatiles) qui dégagent des particules.

Ces éléments constituent un grand danger pour la santé au quotidien. Ainsi, ces agents nocifs entraînent les symptômes comme les irritations des yeux, le mal de tête, les troubles de la respiration (qui affectent beaucoup plus les enfants) et la fatigue.

De ce fait, une maison écologique sera bien plus bénéfique pour votre santé grâce à sa conception. En effet, elle se construit avec un ensemble de matériaux non-toxiques. Le plus souvent, on se sert de la céramique et du bois pour un rendu naturel, également avec une ventilation adaptée qui ne viendra pas nuire à la santé du fait de la poussière ou de l’humidité.

03 – Investir dans un achat local

Dans le but de renforcer les économies au sein des collectivités, il est judicieux de procéder à un achat local. Lorsque vous achetez localement votre maison écologique, vous bénéficiez de la garantie quant au respect de l’environnement de la part des travailleurs. De plus, cela réduit considérablement toutes les émissions de GES lors du transport. En fait, tous les matériaux sont de source locale avec les fournisseurs de services au sein de la région.

04   – Réduire la production de ses déchets

Toutes les maisons dites écologiques se servent des matériaux qui proviennent des sources qui ne nuisent pas à l’environnement. De ce fait, il y a une grosse réduction des déchets au moment de la construction ou de la rénovation. De même, les maisons durables ont pour avantage d’être aménagée avec les outils éco-responsables. Ainsi, on réduit la quantité d’énergie lors de l’utilisation de la maison. Pour rappel, les matériaux qui servent à la construction d’un tel bâtiment sont le plus souvent : le bois certifié écologique et les matériaux recyclés. S’agissant de l’aménagement, on a les appareils qui réduisent la consommation en eau ; les pommes de douche et robinets avec un débit faible ; les toilettes de six litres au maximum par chasse…

De Monaco madame, l’acteur local pour investir à Monaco

Quels sont les avantages et les risques de l’achat d’un appartement sur plan ?

Il peut être un peu déroutant d’imaginer que vous êtes sur le point d’engager votre argent durement gagné dans un bien qui n’est pas tangible. Toutefois, certaines raisons ont poussé de nombreux gens à acquérir un appartement sur plan.

En optant pour ce type de bien, l’acheteur peut faire des économies, obtenir un prix compétitif si le marché est favorable et faire du sur mesure en décidant de certains aspects de la conception et des finitions de l’appartement. Vous préférez que les fenêtres donnent sur une humble cour commune, sur une ville éblouissante, ou sur une magnifique chaîne de montagnes ? Il vous est possible de choisir la vue.

Mais si les avantages sont nombreux, il y a également un certain nombre de risques auxquels il faut prêter attention. Voyons plus en détails les avantages et les inconvénients de l’achat d’un appartement en vente en état futur d’achèvement (VEFA).

Achat appartement en VEFA risques et avantages

Les avantages

L’ achat d’un appartement sur plan est plus économique que celui d’une maison déjà construite grâce aux droits de mutation relativement faibles, car ils seront payés sur la base de la valeur du terrain, plutôt que sur celle de l’ensemble de la propriété  Bien que le montant qu’un acheteur devra payer pour les droits de mutation varie en fonction de la valeur marchande de la propriété, il existe des tarifs préférentiels. Cela peut permettre à l’acquéreur d’économiser des milliers d’euros.

Un autre avantage de l’achat d’un appartement sur plan est que les acheteurs peuvent avoir leur mot à dire sur l’aspect de l’appartement, en particulier sur les types de finitions. Toutefois, celles-ci devront être d’une qualité ou d’un niveau similaire à celles qui sont déjà proposées par le promoteur. Sinon, il faudra payer un prix plus élevé pour l’appartement.

Quels sont les risques ?

Tout d’abord, les spécifications peuvent être modifiées par le promoteur, et si les modifications sont considérées par ce dernier comme insignifiantes, il n’est pas obligé d’en informer l’acheteur. Il peut s’agir d’une réduction de la taille de l’appartement et/ou d’une petite modification de sa conception ou de son agencement . Il est ainsi conseillé aux acheteurs de bien connaître ce qui constitue une modification mineure dans le contrat de vente. Par ailleurs, il est recommandé d’obtenir les conseils professionnels d’un avocat spécialisé dans l’immobilier et de lui faire relire le contrat de vente, car celui-ci est souvent en faveur du constructeur ou du promoteur.

D’autre part, comme la construction d’un immeuble d’appartements est un projet plus important que celle d’une seule maison, les délais peuvent être plus importants. Ce qui signifie que l’acheteur peut ne pas être en mesure d’emménager aussi vite qu’il le pensait.

Les nouveaux appartements de ce genre sont également connus pour avoir une croissance limitée ou négative, et si votre première maison ne prend pas beaucoup de valeur, vous avez peu de chance d’emménager dans une deuxième plus chère ou plus grande plus tard. Si c’est votre objectif, il est préférable d’élargir vos options et de s’abstenir de se lancer dans le projet. Comme les voitures neuves, les appartements neufs perdent de leur valeur au fil du temps, car l’immeuble se déprécie. Pour les acheteurs à budget limité, il est préférable qu’ils optent pour un ancien appartement ou studio dans un petit immeuble, où il y a une meilleure chance de croissance du capital.

Les autres points à examiner

Un acheteur doit examiner très attentivement un certain nombre de points avant d’acheter un appartement sur plan, en particulier l’emplacement. S’il est prévu de construire un grand nombre d’appartements au même endroit, cela contribuera à augmenter l’offre globale dans cette zone, ce qui fera baisser le prix du bien.

S’il s’agit d’un endroit où il y a beaucoup de terrains vacants, si la vue est maintenant magnifique, lorsque d’autres immeubles d’habitation seront construits, ils pourraient bloquer celle-ci.

Point également important à prendre en comptes certains éléments pour la contrat de réservation sont obligatoires. Prenez le temps de parcourir la liste pour que votre dossier de réservation ait toutes les chances d’être retenu.

Concernant le prêt immobilier

Les banques peuvent considérer l’achat d’un nouvel appartement dans un immeuble d’habitation comme assez risqué, surtout si la propriété est située dans ce qu’elles estiment être un marché déjà saturé. En conséquence, elles ont mis en place un certain nombre de mesures pour se protéger. Notamment, les frais de garantie requis pour l’achat d’un appartement neuf seront souvent plus élevés que pour ceux d’une ancienne maison ou d’un studio.

Parfois, les banques ne prêtent pas aux acheteurs potentiels d’appartements neufs ou sur plan. C’est par exemple le cas si elles ont déjà accordé plusieurs autres prêts pour le même immeuble et/ou si l’appartement se trouve dans une zone où de nombreux autres grands immeubles sont en cours de construction.

De Monaco madame : conseils en investissement immobilier