MICHEL VAILLANT A MONACO

MICHEL VAILLANT A MONACO
(Du 4 au 9 mai 2017)
Cette exposition a pour but de rendre hommage aux deux plus grands mythes de l’histoire automobile que sont Monaco et Michel Vaillant.
En effet, au même titre que l’oeuvre de Jean Graton, Monaco est devenu un symbole mythique de la course auto. Le Grand Prix de Monaco ou le Rallye Monte-Carlo ont apporté au sport automobile des lieux-culte, associés à d’inoubliables exploits humains. Ces théâtres de la dramaturgie de la compétition automobile ont été représentés par Jean Graton tout au long de son oeuvre Michel Vaillant, devenue en soixante ans, la bande dessinée culte de l’aventure automobile.
Monaco fut représenté maintes fois par Jean Graton dans les aventures de Michel Vaillant. On peut observer, au fil des 70 albums des exploits du plus célèbre pilote de la BD, l’évolution du circuit le plus célèbre du monde. Le voyage est fantastique, car ce regard croisé entre un lieu et une oeuvre offre une vision originale, créative, artistique et
technologique d’une aventure sportive et artistique.
L’exposition présentera dans l’Espace Indigo : 20 planches originales et 20 Art Strips,
dans une scénographie originale.
120_1_1491567442.jpg
Définition des Art Strips chez Michel Vaillant :
En manipulant les planches originales de Michel Vaillant, Dominique Graton, Directrice
artistique de la Fondation Jean Graton, a été interpellée par le fait que la bande dessinée est le seul art où l’on réduit le travail de l’artiste pour le publier.
Elle a décidé de recadrer les dessins de la plus belle période de Jean Graton de 1957 à 1975, en retravaillant parfois les couleurs de la gomme de gouache utilisée à l’époque par la femme du dessinateur. Elle scanne les originaux et fait des séries limitée
s à 30 exemplaires de très grands formats sur deux types de support : le plexiglas ou sur du papier très haut de gamme. On retrouve alors des détails qu’on ne voit pas dans la bande dessinée comme des coups de crayon mal gommés. Autre innovation de Jean Graton habilement reprise dans ces Art Strips : la bande son pour les bruitages du type
VROOINN,VROOAR, qui avait bien sûr sa raison d’être graphique mais qui permettait de faire bouger les voitures et rendre perceptible au lecteur le sentiment de vitesse.
Cette démarche rend pleinement hommage au talent d’artiste de Jean Graton.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s