Le Saint Jazz Club innove!

 

 

Pour débuter cette année, la ville de Saint-Jean Cap-Ferrat va organiser la première rencontre « Jazz et littérature » le 13 janvier.

Dans la continuité du succès constant de son festival d’été- le Saint Jazz Cap Ferrat depuis 5 ans – la ville avait déjà été une pionnière par la création de la première programmation régulière hivernale de jazz sur la Côte d’Azur. L’espace d’un vendredi par mois depuis octobre et jusqu’au mois de mai- la salle Charlie Chaplin se métamorphose en club de jazz très cosy.
En 2017, elle sera une nouvelle fois à la pointe de l’innovation culturelle car elle va proposer à 19h une première rencontre informelle et conviviale entre le jazz et la littérature avant le concert de 21h.

Pour cette première, elle va s’appuyer sur un éditeur de la région, les Editions Le Mot et le Reste » (Marseille), spécialiste reconnu pour ses ouvrages autour ses différents courants de la musique. L’auteur Maxime Delcourt présentera à cette occasion son ouvrage pour évoquer ce qu’est le « free jazz ».

 

 

Biographie de l’auteur, Maxime Delcourt :

Journaliste culturel indépendant, notamment pour Les Inrockuptibles, New Noise, Slate, Noisey et So Foot. Maxime Delcourt est également l’auteur de trois ouvrages chez Le Mot et le Reste, Free jazz, Il y a des années où on l’on a envie de rien faire. 1967-1981 chansons expérimentales et 2Pac, Me Against The World.

maxime-delcourt1

Présentation du livre : « Free Jazz » (Editions Le Mot et le Reste / Marseille)

 

Free Jazz dresse en soixante portraits le paysage mondial du free jazz de 1959 à nos jours, à travers des figures telles que Ornette Coleman, Archie Shepp, Sun Ra, Albert Ayler, Peter Brötzmann, Masayuki Takayanagi, Matana Roberts ou encore Kamasi Washington. Une façon de revenir sur l’émergence du free jazz, ses liens avec le mouvement des droits civiques dans les années 1960, son ancrage en Europe, son déclin dans les 80’s et son effervescence nouvelle ces dernières années.

 

Concert de « Looking Up project » quartet : hommage à Michel Petrucciani

A partir de 21h, place à la musique avec le quartet Looking up Project qui rendra hommage à Michel Petrucciani.

29-juill-2016-38
Le « Looking-up project » quartet est né en 2013. Il rassemble quatre amis, d’horizon et de nationalité différente qui unissent l’expérience de musiciens professionnels, l’enthousiasme de faire vivre le Jazz et le désir de fédérer le public autour de projets « originaux ».

Jean-Baptiste Bolazzi (Piano)

Stefano Bertoli (Batterie)

Sandro Massazza (Contre basse)

Guido Bombardieri (Sax)

 

Faire vivre la musique de M.Petrucciani
Si la vie de Michel Petrucciani fut un défi au destin, sa musique fut un défi au jazz. Ce génie exilé de son sud natal nous quitta prématurément en Janvier 1999 à New-York.
Le “Looking-up project” quartet composé de Piano, Contrebasse, batterie et sax/Clarinette interprète les titres de Michel sur de nouveaux arrangements, tout en gardant l’essence de sa musique.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s