Quels sont les avantages d’investir dans le neuf ?

Selon un sondage, 70 % des Français investiraient dans l’immobilier s’ils en avaient les moyens. Cette tendance est loin d’être désuète. Cependant quand l’investissement dans l’ancien est 15 à 35 % moins cher que l’investissement dans le neuf, ce dernier garde de très bons atouts. Des avantages qu’il serait intéressant de connaître.

Voici ici, les avantages que vous avez à investir dans le neuf.

Avantages d'investir dans le neuf

Qu’est-ce qu’un logement neuf ?

Avant tout, qu’est-ce qu’un logement « neuf » ? Un logement (maison, appartement, studio, etc.) est dit « neuf » du moment où il a été bâti et achevé il y a moins de 5 ans, sans jamais avoir été habité ou utilisé pendant cette période. Ni par le propriétaire, ni par un quelconque locataire.

Obtenir un logement dans le neuf peut se faire de deux façons. Soit le bien est obtenu une fois que les travaux sont terminés : on parle de logement « clé en main ». Soit le bien est obtenu en cours d’achèvement. On parle de Vente en l’État Futur d’Achèvement (VEFA)

Ces deux types de biens, disposent pratiquement des mêmes avantages. Voici lesquels.

Forte Attractivité

Un logement neuf est plus attractif aux yeux des futurs locataires qu’un logement ancien. Le neuf bénéficie d’équipements et d’une architecture plus moderne, ce qui est un véritable baume sur le cœur de vos locataires.

Investir dans le neuf vous donne de ce fait une certaine longueur d’avance sur la concurrence, ce qui augmente vos chances d’avoir un revenu intéressant. Sans mentionner les normes écologiques auxquelles vous arrivez à répondre en toute confiance. Ce qui n’est pas toujours le cas de l’ancien. Veillez donc à choisir un appartement qui va prendre de la valeur.

Des frais de notaires réduits

Lors de l’achat de votre bien, les frais de notaire s’élèvent à 2 à 3 % du prix d’acquisition du bien. C’est l’un des avantages les plus connus de l’investissement dans le neuf. Il s’oppose grandement aux frais de notaire particulièrement élevés dans l’achat de biens immobiliers anciens. L’immobilier ancien implique des frais de notaire d’un taux variable entre 7 et 8 %.

Pour vous donner une idée plus claire, appliquons ces frais à un investissement de 250 000 €. Dans l’ancien, les frais de notaire (8 %) s’élèvent à 20 000 €, contre 7 500 € de frais (3 %) dans le neuf. Un gain de 62,5 %

La fiscalité est plus avantageuse

Cet aspect se dessine clairement avec l’exonération de la taxe foncière et le très avantageux dispositif de Pinel.

            L’exonération de la taxe foncière :

Chaque propriétaire de bien immobilier a l’obligation de reverser la taxe foncière. Cependant, le propriétaire d’un logement neuf, peut bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pendant 2 ans. Il suffira que :

  • dans un délai de 90 jours suivant l’achèvement du logement neuf, vous procédez à une déclaration auprès du service des impôts fonciers et que,
  • votre logement doit soit neuf et conforme à la réglementation thermique RT 2012 (l’obligation pour les bâtiments de produire une consommation énergétique de 50 kWh/m²/an contre 150 au précédent règlement)

Dans certaines collectivités, l’exonération de la taxe foncière peut aller jusqu’à 5 ans, si les performances énergétiques répondent également aux normes BBC, RT 2012 et même RE 2020.

Avec un cumul de toutes ces exonérations, vous pourrez tabler sur une exonération fiscale de 7 ans maximum sur la taxe foncière.

            Le dispositif de Pinel :

La loi de Pinel se base sur la réduction d’impôts appliquée sur le prix d’achat de l’appartement neuf. Dans un plafond d’investissement fixé à 300 000 €.

En somme, si vous vous engagez à mettre votre bien en location juste après son achèvement, vous avez :

  • pour une location de 6 ans, une réduction d’impôts de 12 %, soit un montant maximal de 36 000 € ;
  • pour une location de 9 ans, une réduction d’impôts de 18 %, soit un montant maximal de 54 000 € ;
  • pour une location de 12 ans, une réduction d’impôts de 21 %, soit un montant maximal de 63 000 €.

La sécurité

Investir dans le neuf apporte certaines sécurités pour l’investisseur. La VEFA protège l’acquéreur du bien pendant les 10 ans qui suivent son acquisition suivant 5 modalités particulières :

  • La garantie de parfait achèvement: l’année qui suit la réception du bien, le vendeur est tenu de procéder aux diverses réparations pour tout dommage ou malfaçon constatée par courrier ou procès-verbal.
  • La garantie biennale: les deux années qui suivent l’achat du logement, le vendeur est à la charge des réparations liées aux dysfonctionnements sur les éléments dissociables au bien (robinets, éléments électriques, etc.)
  • La garantie décennale: elle assure cette fois, pendant 10 ans après la date de réception, les éléments indissociables au logement (murs, plafonds, toit, etc.)
  • L’assurance dommages-ouvrage: elle assure la responsabilité du vendeur pour tous les dommages liés à la garantie décennale avant toute décision de justice, précisant les responsabilités de toutes les parties.

De Monaco Madame, le guide pour vivre à Monaco et investir