Comment créer un plan de financement pour ses travaux de rénovation ?

Le plan de financement en immobilier est un document, pas forcément formalisé, dans lequel le propriétaire établit un équilibre entre les ressources dont il dispose et les emplois ou dépenses liées à son projet immobilier.

L’intérêt de créer un plan de financement pour les travaux de rénovation est de dresser le bilan des besoins de financement et éviter les blocages. Vous souhaitez engager vous travaux de rénovation mais ne savez pas comment créer un plan de financement ? Pas d’inquiétude ! Lisez plutôt.

Plan de financement rénovation

Dressez d’une part la liste des dépenses à budgétiser

La première étape pour créer un plan de financement pour des travaux de rénovation, c’est de faire le point sur vos idées et vos envies. Quels travaux engager ? Quels matériaux pour quels coûts ? Vos dépenses doivent entre autre inclure :

Le coût des travaux et des matériaux

Dans la création du plan de financement de vos travaux de rénovation, vous devez intégrer le coût de la réalisation des travaux. Pour ce faire, seront pris en considération les différents corps de métier qui doivent intervenir pour la réalisation du projet (menuiserie, maçonnerie, plomberie, électricité…). Le budget doit intégrer les interventions de tous ces professionnels.

Aussi le budget global des travaux sera fortement impacté par le type de matériaux choisis.

Le coût de l’assurance des travaux

Sur un chantier de rénovation, les différents professionnels et le propriétaire doivent être bien assurés. Car il n’est pas rare d’assister à des sinistres ou dommages sur de tels chantiers. Pensez à intégrer dans votre plan de financement, en fonction des travaux : le contrat d’assurance multirisque habitation et responsabilité civile, l’assurance dommages-ouvrage, etc. Ces assurances doivent être en règle avant le début des travaux idéalement.

Le coût des études préalables

Pour tous travaux de rénovation, l’étude préalable d’un architecte ou d’un bureau d’étude est nécessaire pour valider la faisabilité technique d’un tel projet.

Une telle étude mesure l’équilibre entre vos attentes, les possibilités offertes par votre logement et votre budget envisagé. Le professionnel détecte les travaux de rénovation que vous n’auriez pas identifiés.

Une étude de conception aussi est nécessaire. Elle va permettre de définir avec plus d’exactitude votre projet de rénovation.

Le coût de la TVA applicable à une rénovation

En France, les travaux de rénovation sur un logement de plus de 2 ans bénéficient d’une réduction sur la TVA. En fonction des travaux engagés sera appliqué :

  • Le taux réduit à 2,1 % (pour une rénovation en outre-mer : Martinique, l’île de la Réunion, Guadeloupe) ;
  • Le taux réduit à 5,5 %(en cas de travaux d’amélioration de la qualité énergétique notamment l’isolation, les fenêtres, la chaudière…) ;
  • Le taux intermédiaire à 10 %(pour l’aménagement, l’entretien ou amélioration du logement, sans amélioration énergétique). C’est ce taux qui s’applique le plus couramment à la rénovation d’un logement.

Etablissez d’autre part la liste de vos ressources

Une fois les dépenses listées, créer efficacement votre plan de financement, consiste à dresser la liste de vos ressources. En plus de ce dont vous disposez, évaluez et répertoriez les aides financières auxquelles votre chantier de rénovation est éligible. Il s’agit entre autres :

Du crédit travaux

Il vous est possible de solliciter un prêt personnel travaux. Comparez au préalable les crédits existants via des organismes spécialisés en courtage immobilier pour vous aider à trouver le meilleur taux pour votre projet (Meilleur Taux, CAFPI, etc.). Si vous êtes salariés, renseignez-vous sur les dispositifs mis en place dans le cadre du 1% logement.

Du prêt à taux zéro (PTZ)

Les travaux finançables avec le prêt à taux zéro sont entre autres : la création des combles, l’extension du logement, le changement du système de chauffage, la création de cloison dans votre séjour… Et pour bénéficier d’un prêt à taux zéro, le montant des travaux de rénovation doit représenter au moins 25 % du coût total de l’opération.

De MaPrimeRénov’

L’aide MaPrimeRénov’ aide tous les propriétaires occupants en finançant leurs travaux de rénovation énergétique. C’est la dernière aide créée par l’État français pour remplacer le CITE (crédit d’impôt sur la transition énergétique). MaPrimeRénov’ s’applique sous conditions de ressources et de gain écologique apporté par les travaux de chauffage, d’isolation ou de ventilation réalisés par un professionnel RGE.

De l’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

C’est un prêt réservé aux travaux de rénovation énergétique d’une résidence principale. Il s’élève à 10 000 € pour une action simple, à 20 000 € pour deux travaux et à 30 000 € pour les bouquets de trois travaux et plus. Il peut être accordé à un propriétaire occupant, bailleur ou copropriétaire jusqu’au 31 décembre 2021.

Des aides de l’ANAH

Suivant votre niveau de revenu, l’ANAH peut vous aider à financer vos travaux, (rénovation de toiture, consolidation des façades, travaux de rénovation thermique, aménagement en termes d’accessibilité).

Pour terminer

Enfin, vous pourrez aussi vous faire orienter par les conseillers de l’agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) de votre ressort. Il peut vous aider à mieux établir votre plan de financement.

De Monaco Madame, le guide pour vivre à Monaco et investir