Comment acheter une maison si on est travailleur indépendant ?

Comment acheter une maison si vous êtes un travailleur indépendant ou si vous êtes un intermittent du spectacle ? Vous cherchez à acheter votre première maison, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Le plus grand souci financier de la plupart des travailleurs indépendants est l’irrégularité du travail et donc des revenus. C’est pourquoi il est conseillé, lorsque l’on se lance dans ce type de carrière, d’avoir quelques économies avant de commencer ou du moins de se préparer à ne pas être occupé tout le temps.

De nombreux travailleurs indépendants apprécient la flexibilité du travail, mais l’un des pièges est de ne pas être capable de planifier à l’avance. Il peut également être plus difficile d’obtenir un prêt immobilier ou un prêt pour l’achat d’une voiture, c’est donc un élément à garder à l’esprit lorsque vous décidez de vous lancer dans cette voie. Même si ce n’est pas une voie facile à suivre, l’accès à une propriété est toujours possible grâce à la planification et aux choix stratégiques concernant le travail que les indépendants poursuivent et acceptent, ainsi qu’aux changements du style de vie pour faire en sorte que l’épargne soit prioritaire.

Les exigences des prêteurs

Lors de l’évaluation d’une demande de prêt immobilier, la plupart des prêteurs exigent deux ans de déclarations fiscales et des preuves de vos revenus et dépenses. Selon le temps que vous avez passé en tant qu’indépendant, ces deux années peuvent refléter le fait que vous avez dépensé une somme considérable en frais de roulement tout en ne gagnant pas beaucoup d’argent. Si c’est le cas, envisagez d’attendre au moins un an de plus pour obtenir des chiffres plus favorables avant de vous porter candidat. Un revenu plus élevé améliore également votre capacité d’emprunt.

Voyez à combien s’élèveraient vos remboursements mensuels

Voici un exemple concret pour mieux vous illustrer : un écrivain indépendant a acheté sa première propriété sans l’aide financière de sa famille ou d’un partenaire. « Je n’ai jamais pensé que je posséderais une propriété, car j’ai toujours pensé qu’elle était hors de ma portée », dit-il. Mais, après avoir fait quelques recherches et parlé à un courtier en prêts immobilier qui m’a été recommandé, j’ai vu que cela pourrait être possible pour moi si je jouais bien mes cartes ».

Il fallait donc s’assurer qu’il disposait du montant total du dépôt et des revenus nécessaires au service de son prêt, des étapes essentielles pour les indépendants avant de se lancer dans la recherche d’un logement. « J’ai économisé autant que possible en faisant toutes les choses habituelles : réduire les temps passés en vacance, le régime alimentaire, les billets de concert, etc. », dit-il. « Mais c’est en changeant ma façon de travailler que j’ai le plus contribué au dépôt de garantie. Je me suis lancé dans la rédaction d’articles d’entreprise, ce qui rapporte plus que la rédaction et constitue une source de revenus plus fiable. En disant non aux concerts moins rémunérateurs, j’ai eu plus de temps pour le travail lucratif qui a finalement financé mon dépôt de garantie. »

Soyez réaliste

Parfois, le plan ou la vision initiale que vous avez pour l’achat d’une maison n’est pas ce que votre budget ou le marché vous permet. Il est important d’être réaliste quant à ce que vous pouvez vous permettre et de savoir si cela vous convient, car il s’agit d’un engagement financier et émotionnel important. Vos revenus et vos dépenses détermineront le montant que vous pourrez emprunter. Il est donc préférable de parler à un banquier ou à un courtier dès le début du processus pour comprendre votre pouvoir d’emprunt, afin de ne pas passer du temps à rêver des propriétés qui ne correspondent pas à votre budget.

Choisissez un courtier en prêts immobiliers

Il est recommandé de trouver un courtier qui pourrait répondre à vos questions sur les démarches à suivre. Soyez honnête à propos de vos états financiers. Cette mesure vous aident à obtenir la confiance d’un courtier en prêts immobiliers.

  • Préparez des questions pour les courtiers, puis téléphonez à plusieurs d’entre eux pour évaluer leurs offres.
  • Vérifiez les prêteurs suggérés par le courtier et demandez lesquels sont les meilleurs et pourquoi.
  • Renseignez-vous sur la structure des commissions afin de savoir ce que le courtier reçoit pour l’organisation de votre prêt et les commissions qu’il perçoit en permanence, il est tenu d’être transparent à ce sujet à votre demande.
  • Soyez clair sur votre situation financière et votre capacité d’emprunt.
  • Découvrez l’ensemble des coûts de refinancement d’un prêt.
  • Obtenez par écrit tous les détails des prêts recommandés, des frais et de la commission.
  • Assurez-vous qu’il existe une procédure de traitement des plaintes et que le courtier fait partie d’un système de résolution des litiges, supervisé par le service de médiation du crédit ou le service de médiation financière.