GALERIE MAEGHT : François Lamore

François Lamore « Sources »
Exposition du 12 janvier au 18 février 2017 – Vernissage jeudi 12 janvier de 18h à 20h
Du 12 janvier au 18 février 2017, la Galerie Maeght présente « Sources », la première exposition personnelle de l’artiste franco-américain François Lamore à la Galerie, dévoilant une trentaine d’œuvres inédites : des fusains sur papier, comme des aquarelles, ainsi que des huiles sur toile ou sur velours.
Lam.jpg
Wilderness, Mixte media sur papier Népal, 2016
L’œuvre de François Lamore ouvre un dialogue entre les différentes périodes historiques et culturelles.
Les frontières s’abaissent et créent un maillage entre passé, présent et avenir. Du point de vue de l’artiste, l’Histoire n’est pas linéaire, de nombreux signes e
t symboles s’entrecroisent, se juxtaposent et cohabitent.
Chaque œuvre reflète un tout, offrant une sorte de rébus auquel chacun est libre d’apporter son interprétation et sa propre introspection. François Lamore utilise le langage classique pour mettre en exergue la singularité de sa démarche. On y retrouve les thèmes que le peintre cultive depuis des années : figures aux dimensions fantasmagoriques, cavalcades polychromes et machines modernes.
L’artiste évoque l’idée d’un Participatory Landscape : l’essence du paysage invite à sillonner l’espace, à le disséquer en fonction de l’interprétation de celui
qui l’observe.
Que voit-on, au juste ? François Lamore peint des formes qui se devinent, des points de vue qui déroutent, des sens qui s’enchevêtrent. Ses paysages
sont à la fois oniriques et sauvages, inquiétants. Dans ses œuvres sur papier, les amas d’ossements, véritables cimetières à ciel ouvert, nous plongent entre douceur et univers ténébreux. Centre métaphorique des œuvres peintes ou dessinées, l’eau – source, étang ou grand étendue – ponctue cette série et lui donne son caractère. Source de vie et objet de culte, elle prend ici la fonction du reflet, de cette humanité qui prend du recul et s’attarde sur sa propre réflexion.
À propos de François Lamore.
À la fois peintre, sculpteur et dessinateur, François Lamore développe une œuvre mêlant art classique, ancien et contemporain. Introduit au Bouddhisme, initié à l’histoire de l’art japonais et chinois comme à la peinture orientale, François Lamore se passionne également pour l’histoire naturelle ou encore la littérature, la poésie et la philosophie
européenne et russe, tout en étudiant la photographie, le procédé lithographique
et la céramique. Né en 1952 à Washington DC, il vit et travaille actuellement entre Paris et Beyrouth. Son œuvre a fait l’objet de plusieurs expositions en France comme à l’étranger.
140877-10090429-RCA_2014_02_21-05_jpg.jpg
À propos de la Galerie Maeght
La Galerie Maeght est inaugurée avec l’exposition Henri Matisse en décembre 1945 à Paris. Dès 1946, Bonnard, Braque, Marchand, Rouault, Baya exposent pour la première fois à la galerie parisienne. En 1956, Paule et Adrien Maeght ouvrent leur propre galerie au 42,
rue du Bac à Paris, avec une exposition d’Alberto Giacometti. La nouvelle génération d’artistes « Maeght » y est exposée : Kelly, Cortot, Bazaine, Derain, Tal-Coat, Palazuelo, Chillida, Ubac, Fiedler. Ils sont rejoints dès 1966 par Bacon, Riopelle, Tàpies, Rebeyrolle, Bury, Adami, Monory.
En 1964, Adrien Maeght crée l’imprimerie ARTE en plein Paris où sont réalisées depuis toutes les éditions Maeght. Avec plus de 12 000 titres publiés, Maeght Éditeur est reconnu comme le plus important éditeur de lithographies et de gravures au monde.
Aujourd’hui, la galerie et la librairie Maeght sont dirigées par Isabelle Maeght. Les expositions permettent aux visiteurs et aux collectionneurs de retrouver les œuvres d’artistes historiques tels Miró, Calder, Braque, Matisse, Chagall, Tàpies, Chillida…
et de découvrir les œuvres de Gasiorowski, Rebeyrolle, Monory, Del Re, Depin, Doerflinger, Couturier, Levy. En novembre 2014, Jules Maeght a ouvert la Jules Maeght Gallery à San
Francisco. « Avec tous les amateurs d’art, nous formons une chaîne d’amitié et de
passion qui n’a que faire des générations. C’est la force de la Galerie Maeght et sa raison d’être : puiser dans les ressources de son histoire pour aider les talents d’aujourd’hui et les confronter dans leur diversité », précise Isabelle Maeght.
Capture d’écran 2017-01-17 à 15.01.02.png

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s