Elena Sivoldaeva, le cœur sur la main

 

 

Résidente monégasque depuis 2015, la créatrice russe – et marraine de Monaco Disease Power – a trouvé en Principauté un éden où réaliser ses rêves.

Par Cécile Olivéro

 

Son histoire ressemble à un conte de fée. Et lorsqu’Elena Sivoldaeva la raconte, on réalise que la fée, c’est elle ! Tout commence en Russie, son pays d’origine. Comme toutes les jeunes femmes, Elena adore les bijoux. Mais contrairement à la plupart d’entre elles, aucun ne la séduit jamais. Qu’à cela ne tienne, elle va les créer elle-même. Elle  va, peu à peu, développer ce don qui fait d’elle une artiste de renom. Aujourd’hui elle s’autorise les rêves les plus fous et se donne les moyens de les réaliser. Chaque pièce – unique – de haute-joaillerie signée de son nom, trouve sa source dans une rencontre ou un événement. Ainsi la bague « Symbol » lui a-t-elle inspirée par la Principauté de Monaco ;

 

03-b

 

 

« Trouvé !… Dans le chou ! » a vu le jour après la naissance de sa fille.

 

kapusta135601

 

Lors du dernier salon Top Marques de Monaco, sa bague « Les diamants sont éternels » a fait sensation. Et pour cause. Cette bague-là, comme d’autres d’ailleurs, jouent les mystérieuses et abritent des secrets à l’intérieur de minuscules cachettes.

Sa créativité et son bon goût inné lui valent de nombreuses récompenses : en 2015, au Salon du Mariage, elle a obtenu le prix de l’Elégance pour la décoration de son stand. Le 5 novembre dernier, elle a été la première femme russe à recevoir, lors d’une cérémonie à Monaco, la Croix du Bayerisher Militar Order.

sunduk130661

 

Une véritable implication

Artiste et femme de tête (elle a monté deux sociétés en Principauté, Elena Sivoldaeva Exclusive pour présenter ses pièces de haute-joaillerie et Sivelena, un concept inédit de livraison 24h/24 7j/7 de fleurs, d’alcools et de produits fins), Elena Sivoldaeva est tout autant une femme de cœur. Discrète mais efficace. Généreuse et totalement impliquée dans son rôle de marraine. Elle ne se contente pas d’apporter une aide financière à l’association Monaco Disease Power, elle organise très régulièrement des fêtes pour les enfants. « Offrir du bonheur autour de moi m’apporte beaucoup de satisfaction », explique-t-elle simplement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s