La Galerie Avant-Scène fête 30 ans de créations le 22 Novembre 2016

capture-decran-2016-10-13-a-15-32-27La poésie….Pour fêter l’événement 15 artistes présentent leurs oeuvres, des pièces uniques qui parlent au-delà de leur fonction comme les mots en disent plus qu’eux-mêmes. Les courbes et les lignes vibrent, le savoir-faire des mains affleure et emporte les esprits dans le temps ; les matières s’imprègnent de poésie.
La galerie Avant-Scène, c’est avant tout Elisabeth Delacarte dont l’expertise fait référence depuis 30 ans dans le monde du mobilier d’art. Son regard et ses expériences, comme ses choix, témoignent de l’évolution du mobilier d’art des trois dernières décennies auquel elle a assisté et largement contribué. Les oeuvres qu’Elisabeth propose sont plébiscitées par les amateurs éclairés, les médias et les salles de vente internationales.
Elisabeth Delacarte révèle le travail des artistes dont elle accompagne le parcours créatif. Chaque oeuvre raconte une histoire, telle une sculpture fonctionnelle qui transforme le quotidien en moment d’exception. Les plus esthètes, inspirés par le goût d’Elisabeth capture-decran-2016-10-13-a-15-43-05Delacarte lui ont demandé d’étendre son champ d’expertise à la décoration d’intérieur afin de créer des univers à la mesure du mobilier d’art de la galerie. Plus qu’une adresse, la galerie Avant-Scène est devenue une institution pour tous ceux qui partagent son amour de l’exceptionnel, de la fantaisie, de la poésie et de l’humour. 30 ans d’amours, de rencontres, de coups de coeur, de coups de foudre et de profondes amitiés, fidèles, avec des artistes qu’Elisabeth a découverts, propulsés, révélés. Ils ont répondu présent à l’invitation d’Elisabeth, de créer une pièce unique en hommage aux 30 ans d’Avant-Scène. Hubert Le Gall, Franck Evennou, Elisabeth Garouste, Mino, Mark Brazier-Jones, Vincent Collin, Andrea Salvetti … autant de grands noms fidèles à la galerie et à Elisabeth ont ainsi créé 17 pièces uniques qui seront dévoilées lors du vernissage de cette exposition anniversaire, le 22 novembre prochain.

 

Galeriste, architecte d’intérieur, éditrice, collectionneuse, mélomane… Elisabeth Delacarte est une femme de conviction, courageuse et fidèle, une battante au coeur tendre. Une femme de son époque. Dans la galerie Avant-Scène qu’elle a créée en 1986 et qu’elle dirige depuis trente ans avec le même feu sacré, Elisabeth Delacarte laisse courir sa passion pour la belle ouvrage et le manufacturé, pour tout ce qui porte en soi le travail de l’homme, à son plus haut niveau d’excellence. Ces meubles, ses luminaires, ses objets décoratifs sur lesquels plane la poésie d’aujourd’hui et qu’elle défend comme des joyaux, meublent également son appartement parisien.

« C’est un travail chronophage, reconnaît-elle, mais que de compensations, que de belles rencontres, que de découvertes en contrepartie… J’ai la chance de faire un métier qui me transporte et me procure un maximum de plaisir.»

 

AVANT-SCENE, UNE VITRINE EXCEPTIONNELLE AU COEUR DE LA RIVE GAUCHE

Place de l’Odéon, en face du théâtre éponyme, à quelques mètres d’une autre institution de la place, le restaurant Méditerranée, la galerie porte un nom en accord avec le lieu.
Depuis trente ans, l’espace n’a connu que de très légères modifications et affiche toujours ses grandes vitrines, ses murs blancs, ses colonnes de pierres.
Le nombre d’artistes représentés a également très peu bougé. Car la force et l’originalité de ce lieu unique réside dans la détermination de la directrice à produire des pièces originales et à organiser depuis le début des expositions en solo.
« Question de respect, dit-elle, afin de pouvoir m’occuper de chacun des artistes d’une manière personnalisée, en prenant le temps de les écouter, de les recevoir, de partager. S’il y a beaucoup de pièces en bronze ici, c’est parce que le bronze me rassure, poursuit-elle, c’est une matière quasi inaltérable qui défie le temps.»
De 1986 à 2016, même direction artistique donc sans que l’on n’ait jamais ressenti ici un parfum de routine, ou de redite.
L’évolution s’est faite sans révolution, sans rupture, sans jamais sombrer dans le minimalisme radical, même si les nouvelles créations sont plus épurées. « Car les formes les plus simples sont parfois les plus difficiles à fabriquer » reconnaît-elle.

 

LE LUSTRE « DYONISOS » PAR EMILIE LEMARDELEY

capture-decran-2016-10-13-a-15-40-37

« Pour fêter les 30 ans de la Galerie Avant-Scène, je voulais un lustre à la fois poétique, avec cette branche qui ondule, et très festif, hommage au Dieu du vin bien-sûr!
Le lustre s’appelle donc Dionysos et rappelle par sa forme en grains de raisins, la liesse et l’abondance des anciens banquets grecs. »
Emilie Lemardeley, septembre 2016

 

4, Place de l’Odéon 75006 PARIS. Tel :0146331240
www.avantscene.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s