Cannes : 1er Festival du Film sur le handicap

Ce festival placé sous le haut patronage de SAS Le Prince Albert II de Monaco se veut itinérant. Il a débuté à Valenciennes, passera par Montpellier et se terminera à Cannes du 16 au 21 septembre 2016.

Le but : sensibiliser la population à la difficulté de vivre avec un handicap. Grâce à ces films, la société se rendra compte des obstacles que ces personnes rencontrent au quotidien. L’environnement n’étant pas adapté pour elles.
Le cinéma est également un moyen de faire évoluer les choses et peut rendre leur quotidien meilleur.

Ce Festival permet aussi à des créateurs de se rencontrer et d’adapter le cinéma aux différents publics. La question du handicap dans l’industrie cinématographique s’avère inévitable, notamment dans les castings, pour l’accueil des personnes handicapées, l’audiodescription, l’accueil des sourds, l’accessibilité universelle des salles, etc. Autant de sujets qui méritent d’être traités avec attention.

bobine

Le romancier et académicien Erik Orsenna, les comédiens Pierre-Loup Rajot, Pascal Duquenne, les réalisateurs, producteurs et scénaristes : Nicolas Vannier, Charles Nemes, ainsi que Louise Depardieu, Jean-Louis Langlois, le pianiste Nicholas Mc Carthy et bien sûr Jean-Claude Carrière le Parrain d’honneur du FIFH 2016 : toutes ces personnalités du monde artistique ou culturel soutiennent cette première édition.

eric-orsennaj-c-carriere

 

 

 

 

 

En tout, 130 films ont été sélectionnés : courts & longs métrages. Chaque film appartient à une des huit catégories en compétition : fictions, documentaires, clips musicaux & publicitaires, animation, jeunesse, 3ème ange.

Le public pourra découvrir plusieurs long métrages de fiction comme « Po » de John Asher, histoire poignante et poétique d’un père célibataire et de son fils autiste.
« Pies en la tierra », de l’Argentin Mario Perdernera, également l’histoire d’amour « Alma » de Diego Rougier. Mais aussi, des documentaires comme « Gabor » de Sebastian Alfie , l’histoire d’un ancien cameraman qui a perdu la vue.
Ou encore « Guillaume au pays des Merveilles » de Pierre-Louis Levacher, le film raconte le « kidnapping » de Guillaume par sa famille pour ses 50 ans.

Quant au jury qui décernera plusieurs prix, il est actuellement encore en composition.

Après Intouchable, La famille Bélier, De toutes nos forces, quel sera le prochain film incontournable ? Réponse dans plus d’une semaine.

Voici un lien avec plusieurs BA sur le festival : www.youtubes.com

Pour plus d’infos : www.festival-international-du-film-sur-le-handicap.fr

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s