Montblanc rend hommage à Peggy Guggenheim !

Depuis plus de 25 ans, Montblanc récompense de son prix «  Montblanc des Arts et de la Culture » la contribution des mécènes d’art des temps modernes dans 16 pays. Ce prix est accompagné d’instruments d’écriture Montblanc en édition limitée, inspirés d’un mécène qui a su s’ancrer dans l’histoire de l’art.

Cette année, la nouvelle édition du prix rend hommage à l’une des plus grandes galeristes et collectionneuses d’art du XXème siècle, Peggy Guggenheim. Les détails de cette collection sont inspirés de sa vie haute en couleurs et du patrimoine conséquent qu’elle a légué à la postérité.

La collection est composée de trois pièces chacune limitée à un nombre d’exemplaires différents :

Guggenheim LE81 _ident114174

Édition Limitée Montblanc Mécène d’Art Peggy Guggenheim 81, la pièce la plus prestigieuse la collection (30 000 euros) est limitée à 81 exemplaires, en référence à l’âge auquel la galeriste s’est éteinte. La structure rappelant le style Art Déco dont elle est tombée amoureuse à son arrivée à Paris, la plume gravée d’un motif de lunettes inspiré de celles qu’elle portait, sont les témoins de la vie excentrique de Peggy Guggenheim.

Guggenheim_LE888_ ident113928

Édition Limitée Montblanc Mécène d’Art Peggy Guggenheim 888 : une pièce limitée à 888 exemplaires (7950 euros). Chaque détail de ce stylo rappelle la vie vénitienne de la collectionneuse. Les grenats ornant le capuchon font office d’yeux pour les lions qui y sont gravés et  des motifs en forme de pattes de chiens ornent la plume, en référence à ses quatorze Lhassa Apso reposant aujourd’hui à ses côtés, sur le terrain de son palais.

Guggenheim _LE 4810_ident113926

Édition Limitée Montblanc Mécène d’Art Peggy Guggenheim 4810 : une pièce beaucoup plus simple (2350 euros), limitée à 4810 explaires. Elle est ornée d’un motif géométrique d’inspiration Art Déco sur le corps et le capuchon, platinés et laqués noirs, livrant un superbe contraste avec les rayures elles aussi platinées et rouges du cône de l’instrument d’écriture. L’anneau est joliment gravé de têtes de lions associées à Venise et à Peggy Guggenheim.

Peggy_Guggenheim_-_Venedig_1955_-_Foto_Oswald_Kofler_05

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s